Réseau Éducation Sans Frontières 33 Réseau Éducation Sans Frontières 33

agenda

Du 1er janvier Au 30 juin
Les permanences

RESF33 1e me du mois, 10h ASTI.


Sevgi

Mariée à un Français, elle sera pourtant expulsée

paru dans Sud Ouest -21/11/08

22 novembre 2008

LORMONT. Zone d’ombre autour de l’expulsion d’une jeune Turque, actuellement au Centre de rétention de Toulouse

Mariée à un Français, elle sera pourtant expulsée

Comme cela est souvent le cas, RESF 33 (Réseau éducation sans frontières) se mobilise sur le sort d’une personne faisant l’objet d’un arrêté d’expulsion pris par le préfet de la Gironde. Lundi 10 novembre, deux policiers se présentent au domicile d’un couple d’origine turque dont la famille, sans histoires, est implantée de très longue date à Lormont.

Ils trouvent celle qu’ils étaient venus chercher. Sevgi Guney, 19 ans, est arrêtée au domicile de son cousin au motif que cette jeune femme turque, arrivée à Lormont en septembre 2005, se trouve en situation irrégulière de séjour.

Elle aurait fait un bref passage par le commissariat de Bordeaux, avant d’être transférée au Centre de rétention administratif (CRA) de Toulouse.

« Sevgi est passée devant le juge des libertés et de la détention, mais il lui a refusé une assignation à résidence par manque de garanties. Sevgi étant très fragile, un séjour prolongé en CRA risquerait de nuire à sa santé », argumente RESF. L’association « demande aux préfets de la Gironde et de la Haute-Garonne de bien vouloir la libérer et lui accorder un titre de séjour ».

Des personnes proches de la famille indiquent que celle-ci « ne se fait pas d’illusions quant à l’expulsion. Toutefois, elle qui va à Toulouse tous les jours pour 20 minutes de parloir, voudrait qu’elle soit ramenée à Bordeaux. » Si la situation est à ce point désespérée c’est qu’elle comporte une zone d’ombre, au moins sur la validité du mariage de la jeune femme.

Épousée à Ambès

Arrivée dans la clandestinité chez sa famille lormontaise, la jeune fille a suivi des cours de français au lycée Jacques-Brel, dans le cadre du pôle relais insertion, entre janvier et juin 2008. Le 28 du mois suivant, elle se mariait à Ambès.

Maurice Pierre, le maire, parle d’« un mariage très classique ». « Ce n’est pas moi qui l’ai fait, mais la loi ne nous oblige pas à ne pas marier une personne en situation irrégulière de séjour, précise-t-il. Avant de recevoir la famille, hier, j’ai fait vérifier les pièces d’état civil, tout est en règle. Le mari habitait bien Ambès à l’époque. »

C’est pourquoi la jeune épouse n’a pas tardé à faire les démarches pour obtenir une régularisation de séjour.

Hier soir, une source proche de cette affaire confirmait l’existence de suspicions (le mot est faible) de la part de l’administration française. C’est pourquoi la justice examinera la semaine prochaine la validité du mariage.

Auteur : Dominique Andrieux d.andrieux@sudouest.com

-----

Signez la pétition pour Sevgi

Campagne fax-mail pour Sevgi

Contactez le resf33

par mail :

resf33.bdx@gmail.com

par courrier :

RESF 33 - Bourse du Travail

44 Cours Aristide Briand

33075 Bordeaux cedex

en se rendant aux permanences

Sur le site national

Toute l’actualité du site National