Réseau Éducation Sans Frontières 33 Réseau Éducation Sans Frontières 33

agenda

Du 1er janvier Au 30 juin
Les permanences

RESF33 1e me du mois, 10h ASTI.


Régularisés SAUVONS-LES DE L’INTOLERABLE !

Ioané et Salomé doivent pouvoir vivre comme les enfants de leur âge

1er novembre 2009

2/11/09 VICTOIRE Les Sulahsvili viennent d’obtenir un titre de séjour vie privée et familiale d’un an de la préfecture de la Dordogne. Le mois prochain vont commencer les démarches, six mois avant ses 18 ans, pour obtenir la nationalité française à Salomé.

Salomé avait dix ans lorsqu’elle a échappé avec ses parents à une tentative de meurtre et douze ans à la tentative de son enlèvement amenant sa famille à fuir la Géorgie pour la mettre à l’abri. A 16 ans aujourd’hui, elle essaye de mener la vie des lycéens de son âge. Ioané, né en France est âgé de 3 ans et demi. Il n’a connu que la peur, la traque et les changements de domicile. Il est scolarisé en maternelle depuis janvier.

Salomé et Ioané se retrouvent otages involontaires du trafic organisé par la mondialisation du sexe.

Leur père, Nugzar Sulashvili, avait créé en Géorgie une ONG pour la défense des droits des étrangers (FCRS) apportant une aide juridique, médicale, psychologique et financière à des migrants, notamment des femmes victimes de réseaux de prostitution. Cette ONG fait d’ailleurs partie d’un plus vaste ensemble international, « La coalition contre la traite des femmes ».

Victimes d’agressions répétées, Salomé, Sira sa mère et Nugzar son père, arrivés en France le 24 décembre 2004 avaient cru y trouver refuge et sécurité. L’asile leur a été refusé.

En octobre 2008, la préfecture de la Dordogne a envoyé à Nugzar et Sira Sulashvili une OQTF (obligation à quitter le territoire français), plongeant la famille dans le désespoir.

La dénonciation des pratiques de la mafia géorgienne, les 90 femmes sorties des trottoirs, les perturbations causées par l’action de l’ONG présidée par Nugzar Sulashvili ont occasionné des persécutions et menaces répétées contre sa famille. Malgré ces faits gravissimes, aucune protection ne leur est accordée en France au titre du droit d’asile.

Suite au recours introduit par leur avocat le 22 janvier dernier devant le TA (tribunal administratif), le juge avait annulé l’OQTF uniquement vers le pays d’origine. La préfecture de la Dordogne était prête à leur accorder un titre de séjour lorsqu’au dernier moment elle a fait appel à la décision du juge.

Ioané, Salomé, Sira et Nugzar sont toujours menacés d’expulsion. Ils vivent de plus en plus difficilement cette insupportable attente. Ils ont besoin de notre protection. Ils ont besoin que l’on obtienne des autorités la délivrance d’un titre de séjour à titre humanitaire, que l’on exige pour eux le droit de vivre en paix.

Ioané et Salomé doivent pouvoir vivre comme les enfants de leur âge sans risquer à tout moment une expulsion, sans craindre que leur père ne leur soit enlevé et que leur famille ne sombre dans le désespoir et la mort. A défaut, cela reviendrait à livrer la famille aux meurtriers. Ioané, Salomé, Sira et Nugzar n’ont pas à être sacrifiés à la loi du marché du sexe.

Entrez le nom de Nugzar Sulashvili sur Internet.

Signez et faites signer cette pétition jusqu’à ce que cette famille puisse réapprendre à vivre.

RESF 33, RESF24

Word - 106 ko

---------------------------------

Voir aussi le Rassemblement de soutien lors de son passage au Tribunal Administratif de Bordeaux jeudi 22 janvier à 9h15

Voir l’article du 17/02/2009 publié dans sud ouest - Dordogne à ce sujet

Voir aussi le communiqué de Presse du resf33

---------------------------------

Pour Signer d’autres pétitions de soutien sur le site

-----

1063 Signatures

Date Nom Message
4 novembre 2009 le ray
24 octobre 2009 Aubigny
16 octobre 2009 Boiron
29 août 2009 Serge Lefaure
4 août 2009 eugénie augusseau
8 juillet 2009 Di - Léta Patrice Marseille 13005
5 juillet 2009 Lahouratate Yves
3 juillet 2009 NOUGUEY
3 juillet 2009 GAUBE Pierre
3 juillet 2009 Manciet
3 juillet 2009 Tardieu Pierre
3 juillet 2009 Maryse Genestal
3 juillet 2009 Khamsomchan VILAYLECK
3 juillet 2009 Jean-Louis GUERCHE
25 juin 2009 Roquecave

0 | 15 | 30 | 45 | 60 | 75 | 90 | 105 | 120 |...

Contactez le resf33

par mail :

resf33.bdx@gmail.com

par courrier :

RESF 33 - Bourse du Travail

44 Cours Aristide Briand

33075 Bordeaux cedex

en se rendant aux permanences

Sur le site national

Toute l’actualité du site National