Réseau Éducation Sans Frontières 33 Réseau Éducation Sans Frontières 33

agenda

Du 1er janvier Au 30 juin
Les permanences

RESF33 1e me du mois, 10h ASTI.


Le point sur Karim.

Un message de son parrain.

20 décembre 2006

Rappelons la situation. Le préfet avait été condamné par le tribunal administratif de Bordeaux pour "erreur manifeste d’appréciation". Le tribunal administratif considérait que Karim, en raison de sa situation personnelle, devait rester en France. Le préfet avait fait appel de cette décision. Une audience devait donc se tenir ce matin devant la cour administrative d’appel de Bordeaux.

De très nombreux lycéens sont venus exprimer leur solidarité à Karim. Des ados de sa classe étaient présents alors même qu’ils ignoraient tout de la situation du jeune homme. Ils ont découvert aujourd’hui la détresse de leur copain qui ne leur avait jamais fait partager les épreuves qu’il endure maintenant depuis plusieurs mois. Vous pouvez imaginer l’émotion de tous lors de l’audience.

L’avocat du préfet et le commissaire du gouvernement ont réclamé que soit annulée la décision autorisant la régularisation de Karim. En clair : ils exigent son expulsion. L’avocat du préfet a même été jusqu’à remettre en cause l’orientation sexuelle de Karim. Pourtant, malgré l’humiliation et alors que l’homosexualité du jeune homme n’était pas un moyen invoqué par son avocat pour lui permettre de rester, Karim avait dû apporter la preuve de ses penchants en première instance. Pour répondre aux exigences du préfet, le petit ami de Karim s’était présenté à l’audience devant le tribunal administratif. Sachez, accessoirement, que, n’ayant pas été autorisé par son employeur à s’absenter ce jour là mais étant quand même venu devant le tribunal, il a été renvoyé..

Que faire maintenant ? La mobilisation doit croître car le pire n’est pas à exclure. Si la cour administrative se rend aux conclusions du commissaire du gouvernement et de l’avocat du préfet, la reconduite à la frontière peut avoir lieu très rapidement. C’est la raison pour laquelle, il ne faut pas l’attendre.

Nous proposons :
- de solliciter chacun des parlementaires pour qu’ils se prononcent pour la régularisation de Karim (au fur et à mesure des réponses, nous les afficherons sur le site) ;
- de continuer à diffuser la pétition ;
- de saisir la Halde contre le préfet de la Gironde qui met en doute l’orientation sexuelle de Karim.

Plus que jamais, restons mobilisés. Merci à vous tous.

Matthieu Rouveyre Parrain de Karim Président de la LGP Bordeaux, membre de RESF 33 Conseiller municipal de Bordeaux http://www.pourkarim.net http://www.lgpbordeaux.net

Contactez le resf33

par mail :

resf33.bdx@gmail.com

par courrier :

RESF 33 - Bourse du Travail

44 Cours Aristide Briand

33075 Bordeaux cedex

en se rendant aux permanences

Sur le site national

Toute l’actualité du site National